HiStOiReS InDiEnNeS
VOYAGE REEL et IMAGINAIRE en INDE du N.O. (été 2006) : UTTARANCHAL (UTTARAKHAND), PUNJAB, HIMACHAL PRADESH. "Voyager, c'est bien utile, ça fait travailler l'imagination". (L.F. Céline, Voyage au bout de la nuit).

Menu

Accueil
Qui suis-je ?
Album photos
Archives
Mes amis

Rubriques

A1. PREAMBULE
A2. Les trois ITINERAIRES
B1. VIVE le FOOT !
B2. En ATTENDANT la MOUSSON
C. De la YAMUNA au GANGE
D1. MONTEE aux TEMPLES de RISHIKESH
D2. RISHIKESH, INCREDIBLE YOGA
D3. RISHIKESH ou le SERPENT de LAXMAN JHULA
E1. YAMUNOTRI, PELERINS du GUJARAT
E2. SOURCES d EAUX CHAUDES
E3. CHAR DHAM
E4. CRAZY DRIVER
E5. A la SOURCE du GANGE, GAUMUKH
F. APOLOGIE du TRAIN
G1. DECLARATION d AMOUR
G2. Aux HIMALAYENS
G3. L ALTITUDE chez les SINGES
H1. La VALLEE des FLEURS
H2. Au LAC SACRE du HEM KUND, 4329 m
I1. CHANDIGARH : le ROCK GARDEN, de NEK CHAND
I2. CHANDIGARH : ENTRETIEN avec NEK CHAND
I3. CHANDIGARH : la MAIN OUVERTE, de LE CORBUSIER
I4. NUIT de FEU
I5. CHANDIGARH : PARC, JARDINS, FLEURS
J. ENIGME au TEMPLE D'OR d'AMRITSAR
K. ANIMALERIES
L1. SIGNES D'INDIANITE
L2. POEME du TEMPS QUALIFIE
M1. VIVE le TIBET LIBRE !
M2. DHARAMSALA ou la ROUE du TEMPS
N. La MOUSSON, ca MOUILLE
O. SHRAVANABELAGOLA, L ART des JAINAS (I)
P. De passage a DELHI
Q1. A PARIS, je CAMPE
Q2. FAIRE PART de NAISSANCE ELECTRONIQUE
R. FETE de GANESH a PARIS
S1. L INDE a PARIS (sept. 2006)
S2. L INDE a PARIS (Oct. 2006).

Menu

http://inde2.uniterre.com
http://inde3.uniterre.com
http://sikh.uniterre.com
http://nepalaises.uniterre.com
http://bouddha.uniterre.com
http://nepalaises.blogspot.com
http://route-des-indes.blogspot.com
http://bouddhique.blogspot.com
http://jainiste.blogspot.com
http://hindouistes.blogspot.com
http://durajasthan.blogspot.com
http://gujarates.blogspot.com
http://hindou.uniterre.com
http://darjeeling.uniterre.com
http://jain.uniterre.com
http://vagabonder.uniterre.com
http://georgia.uniterre.com


VIVE LE FOOT ! (Delhi, 6 juillet 2006). Avec 8 PHOTOS.

 
                                    VIVE  LE  FOOT  !
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Quand j'arrive de l'aéroport à la réception de l'hôtel Navrang, vers 1h du matin, je retrouve le patron, inchangé.
- Hello, sir ! Je suis venu chez vous, cela fait trois ans. Je suis de retour !
- Et moi, je suis ici depuis trente ans !
La première demie-finale, Allemagne-Italie, passe sur le téléviseur de la réception. Impossible d'échapper au football ! Score encore vierge. C'est la Coupe du Monde 2006, et la coupe n'est jamais pleine, le monde n'est jamais saturé de foot.

 

Depuis, je bulle à Paharganj.
Pas question de jouer au touriste de Old Delhi à New Delhi.
 Je me promène dès qu'une coupure d'électricité arrête le ventilateur, transforme ma piaule en sauna. Rester allongé devient trop pénible. J'obéis à la loi du moindre effort. Douche.
Au petit-déjeuner, le garçon d'une German Bakery m'apprend la victoire de l'Italie 2-0 contre l'Allemagne.
Exploration à pied du quartier.
 

 

 

 

 

 

 


 
 
Pendant une heure, je cherche un loueur de vélo.
Le seul, c'est Mister Balu, un Occidental malin, qui essaye de me louer une moto, puis un scooter, pour deux mois. Je voulais seulement louer un vélo pour un ou deux jours ! Cela ne se fait guère à Delhi... Elle est belle, la capitale ! Mister Balu m'est sympathique, comme son copain, fringués plein cuir en fanas de Harley. Il me tend sa carte. Quelle reconversion pour d'anciens soixante-huitards ! Des hôtels, des boutiques un peu partout en Inde et dans le monde. Un ranch à Udaipur ! Camps et houseboats à Pushkar, à Srinagar....
- You're really a business man ! And I'm a poor teacher...
Mais comme il me trouve sympa, il affirme que le plus beau métier du monde, c`est teacher... Ouais, c'est moins mondialisé que le business, et cela rapporte beaucoup moins.

J'occupe deux heures à errer dans les rues de Paharganj.
Une photo de temps à autre, pour le plaisir.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Dans la soirée, discussion avec Kan, un voisin au Navrang.
Achevant un voyage de trois mois en Inde, ce Japonais de 25 ans ramène un sitar, deux tablas, une flûte, un bol musical avec son pilon et un instrument de bois rectangulaire. Petite démonstration.
Il souffle dans le caisson de bois, dont il tire un son sépulcral, analogue à une longue trompe tibétaine. Ensuite, petit concert de sitar.
Kan est laveur de vitres des grattes-ciel d'Osaka, mais il joue suffisamment bien pour que je décolle à la hauteur adéquate.

Ce matin, le boss du Navrang me félicite. En demie-finale, la France a battu le Portugal 1-0. Je suis de plus en plus fier d'être Français. Mon futur bambino s'appelera Zidane et je lui ferai aimer l'Italie. Vivement la finale !
 
 
 

 

Lionel Bonhouvrier.


 

Publié à 07:59, le 6/07/2006 dans B1. VIVE le FOOT !